La Combe Ainée - ACCOLANS -DOUBS

dimanche 4 mars 2012
par  Olivier
popularité : 13%

Carte interactive (clic = déplacement / Molette = zoom) :

Le Gouffre de la Combe Ainée ou Trou du Diable

917,51 x 282,46 x 385
ACCOLANS

Avoir des jalons et des rendez-vous thématiques périodiques au niveau d’un club c’est important. Ne serais-ce que d’un point de vue structurelle. Au GSAM, la sortie à La Combe Ainée (ou Trou du Diable) à Accolans, ce samedi 3 mars 2012 est motivée par deux aspects :
- être fidèle à la fameuse classique du mois
- faire la fiche d’équipements et quelques clichés et participer ainsi à la rédaction d’un topo guide en cours de réalisation au niveau du département du Doubs. C’est Eric J., ayant l’humble tache de collecter les informations, qui va être content !

D’abord il y a l’accès, descente dans une superbe combe, même ceux qui connaissent disent chercher à chaque fois. Inquiétant ... Mais finalement, la mémoire de Claude fera que l’on tombera directement sur le gouffre à flanc de coteau après juste 10 minutes de marche !

Puis l’équipement, c’est Olivier qui s’y colle ; autant dire que nous ne sommes pas pressés aujourd’hui...Quoique... Arnaud, t’as pas des invités au fait ce soir ?...

On reconnait bien la un équipement de baroudeur roublard ... une vieille racine de sapin, et hop : 37 m !



L’accès à la rivière se fait par deux verticales ; la première de 37 mètres est un superbe puits en entonnoir assez vaste.



Descente du second puits ...les taches blanches au pied sont de la flore souterraine



Arrivés dans la rivière, deux suites s’offrent à nous ; l’amont poursuivi sur 35 mètres avant de tomber sur un siphon et l’aval ou l’on peut suivre le cours d’eau sur 800 mètres environ. Les plus motivés feront les deux.



Une portion de l’aval ...



S’enchaînent diaclase étroite, vastes cheminées, conduits aux formes d’érosion très saillantes (la combi s’en souviendra !), passages bas humides, voûtes basses, marmites géantes, ... Adrien est aux anges, par chance pour eux à cette profondeur ne l’entendent pas s’exprimer !




La cavité se développe sur une faille ce qui donne des galeries caractéristiques ...



La cavité est jalonnée de hautes cheminées avec des éboulis dessous ...



Galerie très érodée ...



La buée provoquée par une équipe d’explo importante (nous sommes quand même sept sous terre ! Jean-Paul doit prospecter en surface...) ne facilite pas la prise de photo.



Des parois déchiquetées, un paysage torturé comme après le passage d’un étrange dinosaure ayant tout balayé sur son passage avec sa queue.



L’aval se termine par une jolie suite de cascades et quelques mètres plus loin la présence d’un fil d’Ariane annonce le siphon terminal. La météo favorable nous aura permise de poursuivre jusqu’au bout sans s’immerger complètement finalement. Il est vrai que c’est sans compter les gars qui chutent dans les profondes et géantes marmites !



Et dire q’il y en a qui sont en néo 5 mm ...



Il est temps de retourner. Normalement, impossible de se perdre ; pas de post-it cette fois mais suffit de suivre l’eau qui disait ... La remontée du P37 est longue. Adrien, sans doute dans sa phase contemplative aigue, fait durer le plaisir en plus. Patrice invente la méthode de la remontée du tennisman, à chaque effort, un cri stridant, c’est de la balle ! Claude a testé avec succès la bonne fonctionnalité de son système carpien remis à neuf ; il sera fin prêt pour les grands puits qui nous attendent en Lozere/Gard fin avril !

Mais c’est Arnaud qui bat tous les records ; d’abord une explo avec une néoprène compléte pas forcément nécessaire (surtout pour la remontée des puits !), puis un éclairage qui laisse à désirer. C’est vrai qu’en version nocturne, on ne voit pas le temps passer. Tellement pas d’ailleurs qu’il s’affole à sortir vers 19h30 alors qu’il a invité des amis à manger ce soir ... Les autres comme d’habitude relativisent ...



La sortie nocturne ... mais ou sont passés Jean-Paul et Arnaud ??? ...




Pour l’anecdote, à proximité s’ouvre un regard noyé "la combe du Creux" au même niveau que l’aval de la Combe Ainée. Le plongeur du club, Didier en est un des explorateurs les plus fidèles ...

Découvrez d’autres classiques spéléo du Doubs en cliquant sur la carte :


Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

37 aujourd'hui
125 hier
285978 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés