Aven de Hures - Hures (48)

dimanche 16 juillet 2023
par  Cécile
popularité : 2%

Pour varier, aujourd’hui ce sera les grand Causses, on est des d’Hures ! De grands explorateurs se sont succédés et illustrés dans ce gouffre mythique : Martel, De Joly, Balsan,… Après avoir suivi les gorges de la Jonte, arrivée dans le village et recherche facile de l’Aven. Les 6 kits dûment numérotés, avec les 85 mousquetons préconisés..., sont répartis suivant l’ordre de descente.





Une belle entrée dans le hameau de Hures, au milieu des Causses !




Cécile attaque l’équipement, suivie par David, puis d’Olivier, Daniel, Claude... Le premier puits est don-né pour 33 m de profondeur et présente un beau volume vu du haut. Après un premier jet d’une dizaine de mètres, il faut penduler plein pot pour atteindre le fractio d’en face. Chacun a sa technique, plus ou moins rapide, pour passer cette difficulté. Olivier, gourmant à souhait, a choisi la méthode longue, et va s’appliquer à la prolonger à n’en plus finir. Daniel, pour qui c’est son premier vrai grand gouffre, prend la suite, légèrement déstabilisé...






C’est parti pour la descente !





Il s’en tire plutôt bien, mais rate le fractionnement suivant qui était peu visible par rapport à l’axe de la descente. Il doit faire usage de sa pédale et de son croll pour remonter de quelques mètres sur les conseils de Claude en attente à la surface. Il réussi finalement à atteindre le fractio et à se longer, mais sa poignée lui échappe et il se retrouve pendu, comme une saucisse de Montbéliard, sur son croll !


Différentes techniques sont envisagées pour le tirer de ce mauvais pas. Une nouvelle poignée de dépannage, attachée au bout d’une corde est même descendue depuis la surface, au bout d’une corde mais il ne pourra pas la récupérer compte tenu du pendule entre les 2 fractios.


Article 22 oblige (« chacun se démerde comme il peut »), Daniel se tirera avec brio et sans assistance, de ce mauvais pas !

Mais cette expérience lui a suffit pour aujourd’hui, il restera à la base de ce puits avec au programme, entraînement de conversion le temps que les copains remontent !

Le second puits de 40 m reste assez technique mais se passe sans accroc et nous mène à la cote -121 m jusque à la salle Martel.




Pique nique salle Martel




Après le casse-croûte, une première équipe entame la remontée tandis que les autres poursuivront un peu au-delà de la base du P44 après avoir cheminé via un joli méandre long de 70 m où Claude et Mickaël font demi-tour après le passage d’une vire aérienne à équiper au milieu du P18.






Paysages souterrains ...




Arnaud et Cécile continuent pour finir sur un beau P44 (le puits de l’écho), légèrement arrosé, aux sombres dimensions malgré la lampe à fond ! Une petite incursion dans la rivière et il est temps de remonter avec Arnaud au déséquipement.






Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 13 février 2024

Publication

916 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
Aucun site
28 Auteurs

Visites

16 aujourd’hui
475 hier
754184 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés