Grotte du château aux Terres de Chaux, il faut le voir pour le croire !

lundi 27 juin 2022
par  Manon
popularité : 3%

Coline a fait sa première dans cette grotte en octobre 2020 (la preuve en images ici !!) et elle m’a alors toujours dit "Maman, il faudra que tu viennes la voir toi aussi !"

Alors quand Benoit a proposé à une date où nous étions disponibles, nous avons sauté sur l’occasion. Et c’est à six que nous sommes partis à l’aventure de la grotte du château des Terres de Chaux en ce samedi 25 juin 2022.

Benoît, Manon, Coline, Stéphanie, Daniel et Thomas

Nous remarquons qu’à part nous deux, ils sont tous équipés de genouillères. On se dit qu’on va repartir avec des bleus, des bosses et les genoux en compote mais c’est le "métier" qui rentre, non ?

Pour entrer, il faut monter sur une échelle à laquelle il manque un barreau (appel à candidature pour la petite réparation bienvenue ?). Nous emportons deux sacs avec nos équipements et des cordes, si tout se passe bien, il n’y en aura besoin qu’à la toute fin pour redescendre.

Après avoir marché quelques mètres sur un fond de ruisseau avec tous ses sédiments facilement identifiables, nous bifurquons rapidement par la diaclase. En rentrant bien le ventre, ça passe.

Nous suivons nos guides, Benoit (déjà venu une petite dizaine de fois) et Stéphanie (2ème fois ?), qui essayent de nous perdre. Nous passons par tant de trous de souris, bifurquons tellement de fois que je me sens rapidement incapable de retrouver mon chemin si nous nous perdions !

Dans la galerie intermédiaire, nous traversons différents paysages, Gours Concrétions, ...

Gours Concrétions

Puis nous arrivons à la Manivelle ! Daniel et moi y perdrons tous les deux un bras ! En effet, dans cette étroiture un peu traître, il faut rentrer sur le côté, puis se mettre sur le dos tout en se redressant, puis tenter de sortir son bras pour se relever vers la suite. Pour ma part, j’ai senti mon bras me dire "euh, non, ceci n’est pas un mouvement possible normalement" Plus de peur que de mal mais je pense que je lancerai la proposition de phases d’étirements obligatoires avant chaque sortie, on éviterait des courbatures et des accidents potentiels.

Après la Manivelle, d’autres passages étroits nous proposent d’autres amusements : comme tenter de ne pas se mouiller en passant à ras une flaque !

Arrivés à un carrefour, Benoît nous met au défi : "ça vous dit un petit détour pour aller voir un siphon ? Il est vraiment super chouette. Par contre, il y a juste un peu de quatre pattes." Évidemment, nous aimons relever des défis alors nous acceptons la proposition.

IMPORTANT pour les suivants : "un peu de quatre pattes" en langage Benoît = "beaucoup de passages allongés où on ne peut que ramper avec ses bras !"

Est-ce là, la galerie des Mandubiens ? En tous les cas, il ne faut pas être claustrophobes, et ne pas trop se dire qu’on va devoir repasser par là pour le retour...Heureusement, quelques passages suivant ne nous font pas regretter : des gours profonds et vides ressemblants à des tonneaux, une banquette fossilisée, ...

Après un passage dangereux sans nos équipements (que nous avions laissé au carrefour !), avec une descente de quelques mètres avec une petite corde laissée là par des prédécesseurs, nous arrivons au fameux Siphon 1 et là, force est de constater qu’on nous l’a survendu. On dirait une petite flaque avec de la mousse à sa surface. Comme quoi, il faudra revenir pour voir son évolution dans le temps et à des périodes de l’année différente.

JPEG - 360 ko

Nous faisons ensuite demi-tour, rejoignons le carrefour. Dans le silence qui parfois s’impose en fin d’exploration, avec les genoux en feu et plus d’espace pour se mettre debout, nous rejoignons la sortie en falaise. Benoît, qui a pris un peu d’avance, a déjà presque tout équipé. Nous enfilons nos baudriers, et un par un, nous engageons dans la descente en rappel. Coline est beaucoup plus rassurée que lors de sa 1ère venue ici quant à moi, je décide de ne pas regarder en bas, histoire de ne pas me faire peur :-)

JPEG - 707.5 ko

Il est à peine 19h et nous sommes tous sortis. Certes à peine plus sales qu’à l’arrivée mais avec la satisfaction d’être allés là où peu ont osé s’aventurer et surtout, le bonheur d’avoir découvert des endroits magnifiques !

A bientôt au club !


Brèves

17 juillet - Conférence Montenois le vendredi 9 septembre 2022

Repéré en décembre 2016, le gouffre du Truchot situé sur la commune de Montenois, fait l’objet (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 3 août 2022

Publication

861 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
Aucun site
26 Auteurs

Visites

83 aujourd'hui
417 hier
620586 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés