La lettre de Sainte-Suzanne cachée depuis 1994

dimanche 21 octobre 2012
par  Olivier
popularité : 18%







Le vendredi 19 octobre 2012, lors d’une visite nocturne de la grotte de Sainte- Suzanne, histoire de se préparer à la manifestation organisée par le PMA prévue le lendemain, une étrange lettre est découverte cachée au plus profond de la cavité ...

Elle a été rédigée en 1994.
Elle présente des intérêts de par ses singularités qui dépassent largement la simple note qui aurait été abandonnée au fond d’un trou.



Le hasard et le destin

Combien y avait-il de chances de retrouver une lettre dormant depuis plus de 18 ans au milieu d’un éboulis souterrain ?

La lettre à l’endroit et dans l’état où elle a été découverte.
Elle avait très peu de chance d’être trouvée car cachée dans un éboulis ...


Il y a quelque chose de significatif dans l’endroit où a été trouvée la lettre. En effet, elle a été déposée (ou plutôt cachée sous des éboulis) dans un des endroits les plus reculés de la grotte. On pourrait même dire dans un endroit le plus secret et sans conteste le plus inaccessible.
Comme si, abrité dans le silence de la nuit des cavernes, cette lettre voulait attendre qu’un jour, dans un temps aussi éloigné qu’incertain, qu’un autre visiteur, marchant sur les traces du dépositaire, alla la découvrir, lorsque le hasard se ferait destin.

Une lettre faite pour durer

La seconde singularité de cette découverte et le soin qu’a mis l’auteur à préparer (elle est loin d’avoir été improvisée sur place !) et protéger la lettre des risques du temps. L’enveloppe sera retrouvée relativement blanche. C’est assez surprenant lorsque l’on connait l’itinéraire boueux et humide qu’il faut emprunter pour arriver jusque là. Elle a certainement était transportée dans un boitier étanche. De plus, la lettre que contient l’enveloppe est protégée par une pochette plastifiée étanche par ajout de scotch en périphérie. L’autre protection est le lieu de dépôt lui même : un endroit relativement sec et très peu accessible. La lettre s’en remettait au temps et avait vocation à perdurer et être patiente. Était-elle destinée à être découverte un jour, et cela avait-il une quelconque importance d’ailleurs ?




Le soin dans la composition

La troisième singularité est le soin pour ne pas dire la solennité, avec lequel l’auteur a composé la lettre : une écriture appliquée des maîtres d’école d’antan, des décorations discrètes au grand symbolisme : coeur. Un paraphe soigné ajoute encore à cette lettre un caractère cérémonial et non moins officiel.



La lettre cachée aux yeux du monde depuis plus de 18 ans retrouve une seconde jeunesse à l’ère du numérique ...





Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

81 aujourd'hui
157 hier
295031 depuis le début
10 visiteurs actuellement connectés