Gouffre de la Croze à Rolland - Nadaillac - DORDOGNE

samedi 28 décembre 2013
par  Cécile
popularité : 96%

L’eau a creusé dans la roche tendre de nombreuses grottes ou cavités qui constituent un patrimoine touristique important en Dordogne. Ce karst fait d’ailleurs l’objet d’une attention particulière depuis de longues décennies en raison de son contexte patrimonial exceptionnel. En effet, on y trouve de nombreuses cavités pariétales dont les plus connues sont les grottes de Villars, le gouffre de Proumeyssac, Lascaux ...

Un peu d’histoire ...



L’entrée était connue depuis plusieurs dizaines d’années, mais jusqu’à présent, la suite n’avait pas été trouvée. Déjà, dans les années 80, une quinzaine de séance de désob avait déjà eu lieu sans qu’elles aient permis de franchir la trémie d’entrée.
En 2004, une nouvelle équipe du SCP (Spéléo-club de Périgueux) décide de se remettre à la tâche et ils ont bien fait : en 2005, ils découvrent plus de 1 800 m de galeries explorées sur 120 m de profondeur, ce qui en fait le plus profond gouffre exondé du département.

Après la découverte du réseau, une nouvelle entrée a été trouvée et busée pour plus de sécurité car la première était constituée d’une trémie instable.

La visite



Du coup, après avoir lu toutes ces explications, on décide d’aller y faire un petit tour ! En plus, ça a l’air magnifique, on en profitera pour faire de la photo. Mais manque de bol, arrivés en Dordogne, on se rend compte que l’on a tout (APN, flashs externes, cellule), sauf le trépied, dommage ... On décide de tenter notre chance en passant au centre commercial tout proche de Sarlat-la-Canéda mais manque de bol, ils n’ont pas !

Du coup, direction Nadaillac, petite commune située aux confins du Périgord Noir entre les Causses du Quercy et du Pays Corrézien. L’accès est facile à trouver, et on ne tarde pas à trouver la nouvelle entrée.


Un bel ouvrage !

Pour l’anecdote, il est écrit sur la plaque : "La Croze à Rolland, SCP, Interdit aux dirigeants du CDS24". Bon, nous on est du GSAM (c’est le CDS25), du coup, on fonce !!


A l’entrée, première surprise, une échelle ! Et une fois à l’intérieur, on découvre qu’en plus, c’est fléché : on devrait faire ça aussi dans le Doubs, ça éviterait à certains de se perdre !!


Et hop, c’est parti pour la descente !

Une fois descendus, on prend le temps de visiter la salle des Cagouilles (la salle des Escargots en patois local). Les parois sont très colorées, rouge et ocre, c’est vraiment différent de nos cavités doubistes !


De jolies couleurs ...

On descend ensuite le puits Wilford, où l’équipement est aisé grâce à une petite plateforme en surplomb. Ici, l’eau suinte et c’est un peu plus humide !









De magnifiques coups de gouge qui ont taillé un joli méandre dont les parois brillent de cristaux ...


Une jolie sortie à faire partager : peut être la prochaine destination d’une future expé GSAM ?





Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

5 aujourd'hui
108 hier
294283 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés