Inventaire : Un cas d’école !

vendredi 19 février 2016
par  Claude
popularité : 37%



Mettre à jour l’inventaire des phénomènes karstiques du département oblige à compiler les informations de tous les ouvrages se rapportant au sujet.
Pour rester sérieux, il faut en même temps, aller vérifier sur le terrain la véracité des informations recueillies : Coordonnées, accès, description, ... avant de les rentrer dans la base.

Cela représente pour le spéléo moyen un long travail fastidieux de recherche in situ, mais pour certains cas mal renseignés, il doit se transformer ... notre spéléo... en enquêteur et décrypter des énigmes.
Voici un cas d’école glaner dans l’ASE - tome III - année 1950 - fascicule 3 et 4 - pages 100/101.




Prenons la sortie du 21 mai 1950 : Région de Glère (Doubs)
Pour simplifier l’énigme, nous considérons que l’auteur ne s’est pas tromper sur le nom de la commune et n’a pas confondu la rive “gauche” avec la rive "droite" du Doubs. Cette supposition simplifie grandement la recherche. Le secteur a prospecter est un flanc de la vallée du Doubs avec une altitude qui va d’environ 410 m du bord du Doubs à environ 700 au bord du plateau et représente de jolis crapahus ...



Pour info, le GSAM a déjà recherché vainement ces cavités dans les années passées et sans succès.

Si l’on prend le descriptif, la 1ére cavité est le trou de la Salamandre décrite de la façon suivante “cavité sans importance située aux abords immédiat d’un chemin forestier longeant les coteaux gauches de la vallée du Doubs
L’accès parait simple, mais quand on découvre le nombre de chemins forestiers s’étalant sur le flanc du plateau, ça représente déjà de belles ballades ... pour une cavité sans importance !
La brève description “longueur 6 mètres” ne nous apporte pas grand chose et ferait plutôt penser à une cavité horizontale.

Par contre la 2ème description de la grotte sans Nom contient certainement des indices sérieuses : “Un peu plus loin, une haute falaise s’élève dans la montagne, dans une vallée perpendiculaire à celle du Doubs”
Le 27 janvier, Philippe avait bien préparé sa sortie prospection avec fond de carte couleur et chemins forestiers situés sous les falaises tracés en rouge ... Mais en fin de journée, il a bien fallu se rendre à l’évidence ... pas de trou en vue.
Après relecture et réflexion soutenue, nous avons cherché sur la carte la “vallée perpendiculaire à celle du Doubs”
En faite de vallées, ici ce sont plutôt des ruz. Celui au nord de Chauvilliers, paraît le mieux correspondre à la description, enfin pour la partie perpendiculaire par rapport au Doubs ... Nous voilà donc parti dans cette direction et parcourons à pied le chemin le plus évident, qui vient d’être recalibré. Nous cheminons à travers bois en bavardant quand tout à coup Philippe s’écrie « le voilà ! »
A ras le chemin, derrière une grosse pierre, apparait un petit orifice. Jusqu’à preuve du contraire, c’est certainement le Trou de la Salamandre !


L’entrée est à droite derrière la pierre

Affaire à suivre ...


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

81 aujourd'hui
157 hier
295031 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés