La gélifraction du calcaire

dimanche 29 juillet 2018
par  Claude
popularité : 4%

La gélifraction, ou cryoclastie (du grec ancien κρύος/kruos, « froid », et κλασις/klasis, « briser, rompre »), ou gélivation est un processus de désagrégation des roches, provoqué par les cycles de gel et de dégel de l’eau.

En passant de la phase liquide à la phase solide, le volume de l’eau augmente d’environ 9 %. La glace contenue dans le réseau poreux des roches peut donc exercer des pressions importantes au sein de la masse rocheuse (de l’ordre de 15 daN/cm²). La cryoclastie conduit à la fragmentation de la roche en débris anguleux.




Anfractuosités provoquées par la gélifraction ...


L’action de la cryoclastie et la rapidité du processus dépendent de la teneur en eau de la roche de l’amplitude des contraintes liées à l’alternance gel/dégel, de l’amplitude des variations thermiques journalières, du nombre de cycles gel-dégel quotidiens ; l’intensité du froid est un paramètre secondaire.



La gélifraction conduit à la fragmentation de la roche en débris anguleux...


Ici, les strates les plus tendres ou les plus fissurées sont attaquées par la gélifraction, les débris tombent au pied de la corniche.



La gélifraction peut donner des petites cavités...



Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 9 août 2018

Publication

667 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
21 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
170 hier
336955 depuis le début
61 visiteurs actuellement connectés