Les Lapiez

dimanche 20 novembre 2011
par  Olivier
popularité : 26%






On dit aussi lapiaz, lapié ou karren (dans le Jura). Ce sont des rigoles de dissolution plus ou moins parallèles, tracées sur les sols calcaires par l’action de l’eau (ruissellement) ou par les alternances de gel et de dégel. La roche est comme déchiquetée, dentelée, avec des aspérités coupantes parfois, des trous, des crevasses, des rainures…

Quand des argiles issus de la décarbonatation (argiles de décalcification) s’accumulent dans les creux du lapiaz, une végétation peut s’y installer. Dans le cas contraire, le lapiaz est complètement stérile.


Les lapiés sont donc des rainures de corrosions creusées à la surface des bancs calcaires par les eaux pluviales ou de fonte des neiges, ils peuvent prendre de nombreuses formes en creux ( lapiés à rigoles, lapiés de parois, …) ou en relief ( table de lapiés). Le terme savoyard lapiaz désigne les champs de lapiés.


Champs de lapiés en forêt communale de Lizine (25), à proximité du Bélvèdére de Gouille Noire



Tranchée de lapiez couvertes de mousse


Lapiaz de Loulle - JURA




Les dalles de calcaire sont creusées de rigoles, crevasses et vasques.



Une végétation particulière pousse dans dénivellations.






Voir les autres structures dues à l’action de l’eau en milieu calcaire

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 14 octobre 2018

Publication

673 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
21 Auteurs

Visites

80 aujourd'hui
142 hier
347419 depuis le début
18 visiteurs actuellement connectés