Musique à la Grotte des Orcières - Montivernage - DOUBS

dimanche 6 janvier 2013
par  Cécile
popularité : 10%

Ça faisait longtemps que l’idée tournait au club, que l’on en parlait comme d’un Graal inaccessible et finalement, c’est le premier samedi de l’année 2013 qu’on l’a fait !
Voici la proposition alléchante de Bertrand, musicien percussionniste, à laquelle 6 spéléos ont répondu : Plus qu’un concert, je vous propose de réaliser un véritable spectacle dans une grotte : un spectacle souterrain sur la spéléo et réalisé par des spéléos.

Le premier souci avait d’abord été le choix du lieu car transporter des instruments sous terre n’est pas facile : c’est fragile, et ça rentre pas forcément dans un kit. Du coup, étroitures, puits, verticales, rivières et boue sont proscrits ...
Il fallait donc trouver une cavité sans boue, sans étroiture, sans eau, sans puits ... difficile en spéléo, surtout dans le Doubs !

Et c’est Bertrand, l’instigateur de ce projet titanesque, qui a finit par dénicher la perle rare : La grotte des Orcières, à Montivernage.
Grotte horizontale sans difficulté particulières, elle présente toutes les qualités voulues pour le transport des instruments et des salles à l’acoustique intéressante, ce qui séduit définitivement notre musicien-spéléo.


Ce premier samedi de l’année, une première équipe part du matin pour transporter et installer les instruments. Il ne faudra pas moins d’une heure de transport précautionneux aux trois volontaires (Bertrand, Olivier et Cécile), pour emmener les instruments dans la salle choisie.



A l’entrée, un échelle est mise en place



Quelques uns des nombreux sacs qu’il a fallu transporter. Les plus observateurs d’entre vous remarqueront que tous les instruments d’une même musique sont regroupés dans le même sac et le détail du contenu du sac est marqué sur le côté. Si ça c’est pas de l’organisation !



Les instruments enfin arrivés au fond, il ne reste plus qu’à déballer...




Puis c’est l’installation où nous découvrons un tas d’instruments inconnus : lithophone, tube Wah-Wah, xylophone, cymables, glockenspiel, tambour d’océan, temple blocks, tambours de bois, crotales, Hapi Drum ...
Tous ces instruments aux sons si particuliers et mélodieux ne nous empêchent pas pour autant d’utiliser les indispensables du spéléo : un casque, un clé de 13 et une bouteille !



Le litophone, instrument formé de lames de pierre accordées et deux crotales ...





Les explications d’un professionnel....


On s’entraîne donc à répéter en rythme, à improviser, et à synchroniser les effets lumières car briquets, bâtons fluos, frontales et bougies sont aussi de la partie. Pour continuer à citer l’instigateur de ce projet : Il serait dommage de ne pas profiter aussi du noir complet qui règne dans les cavités pour faire des jeux de lumières.



Bâtons fluos fixés sur le tambour océan pour rappeler la mer, chemins de bougies, et flammes dansantes autour des instruments, tout est fait pour envoûter le visiteur du monde souterrain ....


Chacun s’essaye aux instruments et certains se découvre même des vocations cachées ...



La bouteille , instrument classique du spéléo, mais ce n’est pas aussi facile qu’il y parait de le maîtriser ....



Claude s’essaye au tube wah wah jusqu’à en devenir complètement baba ....


Toutes les pièces sont répétées et filmées. Vous pouvez en découvrir le résultat sous l’article suivant.



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 23 mai 2018

Publication

654 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
20 Auteurs

Visites

1 aujourd'hui
129 hier
325281 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés