L’aselle de Raoul Simonin

mardi 23 juillet 2013
par  Olivier
popularité : 35%







Définition :

D’après Wikipédia, l’aselle (Asellus aquaticus) est une espèce de crustacé (Malacostraca), isopode, de la famille des Asellidae, qui vit dans les eaux douces et à faible courant, dépourvues de pesticides et légèrement eutrophes à condition qu’elles soient riches en débris de matière organique (feuilles mortes en particulier).




L’aselle, une espèce de crustacé ...




L’aselle de Simonin :

En 1954, Melle Jeanine Bresson publie une thèse sur les aselles : ASELLES DE SOURCES ET DE GROTTES D’EURASIE ET D’AMÉRIQUE DU NORD.

L’étude porte notamment sur des échantillons envoyés au professeur P. A. Remy et aux collections du laboratoire de zoologie générale de la Faculté des Sciences de Nancy, par le Groupe spéléologique luron, fondé par Raoul SIMONIN, jeune spéléologue passionné par la biospéléologie, qui trouva une fin tragique à l’âge de 26 ans, au cours de l’expédition de ce groupe à la Fontaine de Creuse à Blamont (Doubs), le 11 novembre 1950.

Parmi les échantillons étudiés (provenant de France, de Turquie, d’Iran, du Liban, de Yougoslavie, d’Algérie et des Etats-Unis), une nouvelle espèce, nommée Asellus (Baicalasellus) Simonini est découverte,avec en nota : Espèce dédiée à Raoul SIMONIN du Groupe spéléologique luron, en hommage à sa mémoire.




Un extrait de la thèse en question : description de l’aselle simonin





Raoul Simonin, le 5 février 1950
Jeune spéléologue passionné par la biospéléologie, discipline en plein essor à l’époque grâce notamment à Roger Pelletier (ASE)
photo extraite du livre de P. Collot mentionné en bibliographie



Le professeur Remy, de la faculté des Sciences de Nancy, demandera l’atribution à titre posthume, des palmes académiques à Raoul Simonin.

La petite histoire dans la grande :

En juin 2013, le frère de Janine Bresson organise à Mathay une rencontre entre les spéléos de Mandeure (représentés par Christian et Claude), et Jeanine en personne, âgée aujourd’hui de 85 ans ! Histoire de se replonger dans cette étonnante histoire et de parler de la spéléo d’aujourd’hui.

La légende retiendra que des prélèvements d’aselles auraient été retrouvés dans la poche du regretté Raoul Simonin, une des six victimes du fameux accident de La Creuse en 1950.
Un vrai polar !

L’enquête progresse ... Pour brouiller un peu les pistes, on peut affirmer que la nouvelle espèce caractérisée dans la thèse sous la nomination "aselle simonin" est issue d’échantillons du karst américain et non du karst doubiste.

Fait troublant néanmoins, la thèse mentionne l’étude de spécimens (l’aselle cavaticus foreli) prélevés dans la source de la Creuse par le groupe spéléo luron le 11 novembre 1950 .... date du fameux drame historique de la Creuse !

Pour accéder à la thèse de Melle Bresson publiée en 1954, cliquez sur la page de garde :

Plus d’informations ici sur la source de La Creuse à Blamont

Bibliographie : P. COLLOT, Le drame du trou de la Creuse, 118 pages, Frotey-lès-Vesoul, 2012.


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

81 aujourd'hui
157 hier
295031 depuis le début
10 visiteurs actuellement connectés