Séances Désob à la perte n°3 du bois du Truchot

dimanche 28 novembre 2021
par  Olivier
popularité : 4%

Les spéléos de Mandeure peuvent se targuer d’avoir recruté, à l’occasion des dernières journées nationales, deux membres déjà bien investis dans le club !

La "survivance" dans le monde de demain est bien là !

Mais pour l’instant, ils n’avaient "testé" que la facette "classique" de la discipline. .

C’était sans compter sur les prospections de Claude. En juin, Claude commence une désob en solitaire dans une perte, qui absorbe un ruisseau temporaire, située au sud du gouffre du Truchot. Tant que cela reste à l’extérieur, cela avance bien ; le monticule de gravas à l’entrée en atteste.

Mais très vite, avec l’avancée des travaux et la descente dans la diaclase, un chantier à plusieurs avec des moyens conséquents s’impose ... .

.
En novembre 2021, pas mal de week-ends et pas moins de 4 séances avec les "nouveaux" seront nécessaires pour entrevoir la suite … .

.
Un atout vient de rentrer en jeu ; la papa de Stéphanie, nouvelle recrue, est un fin bricoleur. Claude a une idée très précise pour rendre le groupe électrogène plus facilement transportable sur de longues distances. Le mini-cahier des charges est présenté : adapter deux roues et un timon et le tout amovible. En deux temps-trois mouvements, les adaptations sont réalisées parfaitement, du très bel ouvrage ! .




Le groupe électrogène sur roues : du bien bel ouvrage !



.
Les séances entre désob musclée et relais de seaux, s’enchainent. Tout le monde y met du sien et les jeunes recrues ne rechignent pas à la tâche ! Nous sommes vite récompensés lorsqu’un petit trou noir apparait sous nos pieds...




Des équipes motivées !!!






Des seaux et enfin le trou noir, c’est troublant !!!



.
Il est temps de passer aux choses sérieuses, on organise une séance spéciale rêvant de puits et d’ouverture vers l’inconnu. On forme même les nouveaux au plantage de spits ! C’est dire, si on y croit !



Les jeunes y croient dur comme fer et plantent même des spits !



La suite est une belle descente de plus de 4 m entre deux parois rocheuses, mais qui se pince à nouveau. Un filet d’eau nous nargue en continuant imperturbablement son chemin et , à ce jour, seul lui connait précisément la suite dans ses méandres souterrains.

.


Tous ceux qui ont participé aux travaux profitent de la "petite" visite



Une belle aventure humaine néanmoins, qui est là pour nous rappeler que les travaux en commun, cela fédère un club !




La botte passerait presque mais faut en laisser pour les générations futures !
L’eau continue son chemin sans avoir dévoilé tous ses secrets ...




Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 juillet 2022

Publication

859 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
Aucun site
26 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
216 hier
612686 depuis le début
17 visiteurs actuellement connectés