Sauvetage canin - 2005 Mandeure

lundi 4 juillet 2011
par  Claude
popularité : 21%





Le mardi 4 octobre 2005, un chasseur de mandeure nous demande d’intervenir pour essayer de sauver 2 chiens prisonniers d’une cavité. Les Jagd-terriers ... c’est leur race ..., ont suivi un animal sauvage, renard ou blaireau, et ne sont pas ressortis ...
Seulement, les chiens ont disparu le 25 septembre. Les premiers jours, les chasseurs ont essayé entre eux de les sortir de ce mauvais pas. Puis, ils ont fait appel aux pompiers, qui sont venus avec du matériel de haute technicité, dont une caméra endoscopique ...
Mais rien n’y fit !
En dernière solution, et bien trop tard, c’est les spéléos qui sont appelés.
La cavité, située au lieu dit "le Châtelet", on la connaît bien, on y avait déjà sauvé un chien il y a 10 ans. C’est un horrible boyau horizontal, très étroit et encombré d’argile très collante.

Un horrible boyau ...


Donc, dés la sortie du travail et fort tard dans la nuit, on se retrouve sur le site avec le matériel adéquate, pour progresser dans ce satané boyau. La technique est simple : il faut vider la galerie de tout ce qui gêne la progression, et ainsi de suite, se rapprocher des chiens.

L’entrée du boyau ...


Facile à dire, difficile à réaliser. Dans cette position allongée, le travail est harassant et limité aux petits gabarits ...

Olivier en plein travail de sape ...


Les déblais sont chargés dans des bidons en plastiques aux dimensions adaptées à la galerie, puis ensuite tirés dehors au moyen d’une corde ...

La galerie est tellement exiguë que le port du casque est pénible ...



Christine extrait une cargaison de déblais ...


Tard le 5 octobre, Lucky, est enfin extrait, plutôt mal en point ... Il ne fait plus que 11 kg sur 16 !

Lucky, retrouve son maître et la liberté après 11 jours de caverne ...


Lucky, blessé et affamé ...


Les soirées désob continueront pour rejoindre Junior, qui est beaucoup plus profond. Le samedi 8, les spéléos sont ralentis par environ trois mètres de roche compacte au bout d’un boyau très étroit et au fond duquel David aperçoit quatre yeux brillants dans le reflet des lampes. Une grande perche est confectionnée avec un crochet. Après plusieurs tentatives d’approche avec la perche en direction du chien dans une position très pénible, Olivier a esquivé un début d’attaque du blaireau ! Voyant le blaireau reprendre possession de son terrier par son agressivité nous décidons tous ensemble après les 14 heures d’effort de cette journée, de stopper le sauvetage qui est devenu impossible par la configuration du site. Un travail titanesque reste à faire pour une désobstruction (plusieurs jours) en sachant que le temps restant à vivre pour Junior, après 14 jours coincé, est compté ...


Il devient même difficile d’apercevoir le spéléo dans le fond de la galerie ...


On revera Lucky en pleine forme au cours d’un repas donné par le propriétaire en remerciement des sauveteurs.





D’autres rencontres cavernicoles ont lieu parfois sous-terre ...


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 17 janvier 2018

Publication

638 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
20 Auteurs

Visites

98 aujourd'hui
165 hier
303645 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés