Les Polypiers

vendredi 26 décembre 2014
par  Claude
popularité : 26%

Pour le spéléo curieux, il y a plein de découvertes qui l’attendent dans les cavités. Il suffit de les chercher ...
Dernièrement, en parcourant une galerie le nez en l’air, des formes pas courantes ont attiré notre attention. C’était des polypiers fossiles, une variété de coraux !
Un polypier est un squelette calcaire caractérisant certains polypes de cnidaires.


In situ dans un plafond de la cavité ...


Les coraux sont des animaux à symétrie radiaire qui appartiennent à l’Embranchement des Cnidaires : Leur corps est formé d’un sac à paroi double muni d’un seul orifice entouré d’une couronne de tentacules. Connus depuis le Primaire (-600 millions d’années), ces animaux, solitaires ou coloniaux, entretiennent des relations étroites avec le monde minéral et le monde végétal. Au début du XVIII e siècle, les naturalistes étaient partagés à leur sujet : certains pensaient qu’il s’agissait de plantes dont les polypes étaient les fleurs, d’autres de concrétions minérales ...

Toute une colonie ...


Recouvert d’un graffiti ...

La plupart des scléractiniaires sont coloniaux. L’unité de base est le polype, partie molle, qui repose dans une loge calcaire, partie dure.
Le polype est une petite amphore dont la taille varie d’1 mm à quelques cm. Autour d’un orifice unique, s’étale une couronne de tentacules dont le nombre peut être de 6, 12, 24, 6n. Ce sont des hexacoralliaires. Le ventre de l’amphore correspond à la cavité gastrique qui donne naissance à des replis internes verticaux, les mésentéries. Le bord libre des mésentéries se dirige sans l’atteindre vers le centre de la cavité.




Une loge calcaire ou calice : Les polypes, en véritables architectes, construisent une loge calcaire telle une petite tour. Sa formation est due à l’activité de cellules particulières, les calicoblastes de l’ectoderme inférieur. Elles sont responsables de la précipitation de cristaux de carbonate de calcium (aragonite) sur une trame protéique. Au cours du temps, les murailles de la tour s’élèvent et étirent les parties molles du polype. Ce dernier se rétracte vers le haut et met alors en place un nouveau plancher. Ce squelette est un véritable immeuble dont seul le dernier étage est occupé. La muraille de chacune de ces tours est renforcée à l’intérieur par des lames verticales ou septes dont le nombre est un multiple de 6 chez les hexacoralliaires. Les septes peuvent se prolonger vers l’extérieur de la muraille par des côtes. Au centre, la columelle est une petite colonne calcaire. L’ornementation, la forme et la disposition des calices les uns par rapport aux autres sont des caractères utilisés pour déterminer les différentes espèces de coraux.





Renseignements collectés sur vieoceane.free.fr

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 19 juin 2018

Publication

660 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
21 Auteurs

Visites

61 aujourd'hui
120 hier
329157 depuis le début
18 visiteurs actuellement connectés