Prospection pour "Doubs Petits Pas"

lundi 29 juillet 2013
par  Cécile, Olivier
popularité : 11%

En cette fin du mois de juillet, sous un soleil écrasant, nous nous retrouvons à 4 au local : Thierry, Patrick B., Olivier et Cécile.

Thierry, sans doute animé par une réminiscence d’un pantin perdu, se motive à retourner à la rivière souterraine de Lanans.

Deux équipes se forment donc : Thierry et Patrick à Lanans et Olivier et Cécile en prospection pour "Doubs Petits Pas" (photos, description, accès à faire dans l’optique d’une publication du CDS25), à la grotte de Buin (Baumes-les-Dames) et à la grotte de la Combe de Vanne à Hyémondans.


La grotte de Buin à Baumes-les-Dames

904,74 x 268,77 x 285

Facile à trouver (l’accès pour "Doubs petits pas" sera un jeu d’enfant !), la grotte de Buin se situe à flanc de falaises qui dominent la rive droite du Doubs dans l’ancien village de Cour. Proche d’un site pour s’initier à l’escalade et d’un sentier de randonnée, on ne la visite finalement pas tout à fait par hasard ...

On accède à la grotte par une échelle de fer où un joli porche surplombe le Doubs. La particularité de cette cavité est sans doute l’imposante coulée de calcite qui y trône fièrement.



La grotte de Buin est visible depuis la Eurovélo 6, reliant Nantes à Budapest, qui traverse la vallée du Doubs en empruntant les chemins de halage.





Un porche dominant le cours de la rivière...
On peut observer que la grotte s’est formée à la faveur d’une fissure de terrain.



buin2.jpg buin3.jpg

La signature de la grotte : une imposante coulée de calcite,
qui sera prétexte pour expliquer aux visiteurs la formation des concrétions.




L’imaginaire des jeunes visiteurs sera sublimé à la vue de traces d’aménagements anciens que des yeux aguerris voudront bien leur montrer (encoches de poutres).

En résumé, une jolie grotte à faire découvrir à de jeunes aventuriers dans un site propice aux activités de pleine nature.


La grotte de la Combe de Vanne à Hyémondans

923,88 x 272,97 x 525



Le GSAM a ce lien privilégié avec les secteurs des combes de vanne et de la cude et périodiquement, une inspiration sibylline nous pousse à y revenir. Est-ce pour le potentiel spéléologique encore à découvrir, les heures de prospection passées dans la neige, ou tout simplement pour la beauté de ce site pittoresque ?



Cette fois-ci, le prétexte est clair : rédiger l’accès, repérer les endroits pour se garer, faire la description de la grotte de Vanne et accessoirement réaliser quelques clichés. Une mission en vue d’une publication par le CDS25.


Le haut porche se situe dans une falaise.



vanne2.jpg vanne3.jpg

A près de 30 m de l’entrée se situe un carrefour avec une galerie à gauche et sa racine blanche et une galerie à droite et sa racine brune ...
En résumé, le Ying et le Yang en version souterraine ... !



La visite de la grotte vaut plus par la beauté du site qu’il convient d’arpenter que pour la beauté de la cavité elle-même. Un sentier mène au fond d’une magnifique combe.

Cude.jpg


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

5 aujourd'hui
108 hier
294283 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés