Travaux à la mine Saint Jean - Auxelle Haut - TERRITOIRE DE BELFORT

mercredi 2 juin 2010
par  Claude
popularité : 26%

Mine Saint Jean


AUXELLE HAUT

L’exploitation de la mine Saint Jean aurait commencé vers l’an 1000 et s’est poursuivie presque sans interruption jusqu’en 1632. Elle a connu son apogée dans la seconde partie du XVIeme siècle. Son exploitation cesse à la guerre de 30 ans et reprend en 1659 sous l’ordre du cardinal de Mazarin, jusqu’en 1716. Elle est reprise par la suite par divers compagnies jusqu’en 1930 ou elle est définitivement abandonnée. Exploitée sur 2 colonnes d’une profondeur de 340 mètres, 25 000 tonnes de galène et 15 tonnes d’argent ont été extraites de cette mine.

Un appel à l’aide est lancé par Guy. L’entrée de la mine Saint Jean à AUXELLE HAUT est en train de se colmater. De la terre, des cailloux se détachent de la corniche surplombant l’entrée et s’entassent devant. Également, une partie de la falaise fragilisée par le gel menace de s’effondrer. Si rien n’est fait, l’entrée aura disparue dans quelques petites années.



Le samedi 10 juillet 2010, rendez vous chez Guy, pour Philippe, Jean-Paul, Claude, Olivier et Denis. Arnaud, qui finalement se débrouille bien avec une carte IGN, nous retrouvera sur le site un peu plus tard.

Le chantier consiste, dans un premier temps, à retirer le cône d’éboulis situé devant l"entrée pour installer un genre de coffrage concocté par Guy, fait de palettes imputrescibles et d’étais de maçon.
Ce n’est pas une mince affaire ... environ 2 mètres cube de gravats à déplacer de quelques mètres, et en pleine canicule !

l’organisation du déblaiement


Le travail s’organise naturellement : devant, deux gars armé de pic ameublissent le sol et deux gars, derrière, pellettent les gravas et les envoient le plus loin possible.


la pause ... sauf pour Olivier qui tient à terminer le chantier avant la nuit



A midi, le travail a bien avancé et nous quittons le chantier pour aller se restaurer à l’ombre, chez Guy. Mais le traître nous a préparé un guet-apens, le rosé frais coule fort, la reprise sera très difficile. Quelques grillades et spécialités plus tard, c’est le retour à la mine.

Un beau chantier bien coordonné


La reprise est en effet très difficile et il faut se rendre à l’évidence. Il faudra repenser au système de coffrage et reprogrammer une séance pour la mise en place des étais !


Mise en place des fûts et chantier terminé ...


Finalement, c’est une technique déjà éprouvée dans d’autres entrées de mines qui est retenue. Le dimanche 25 juillet, Denis et Guy mettent en place des fûts métalliques, dont le fond a été préalablement retiré. Les fûts placés bout à bout retiennent les cailloux et gravats qui vont continué à s’amasser et permette le passage à quatre pattes des visiteurs.
Il est facile ensuite d’ajouter une porte pour contrôler les visites ...


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
128 hier
294164 depuis le début
18 visiteurs actuellement connectés