La carte de Base

lundi 20 octobre 2014
par  Cécile
popularité : 21%

En spéléologie et en randonnée, les cartes IGN sont bien connues et nous nous en servons souvent pour pointer une cavité, repérer une zone de prospection ou tout simplement, pour se repérer !


L’ère classique de la cartographie, qui a produit une carte de France par siècle : au XVIIIème siècle, carte de Cassini, au XIXème siècle carte d’Etat Major, au XXème siècle le type 1972 puis le type 93 diffusé actuellement, s’achève avec l’avènement de la cartographie numérique.
Celles que nous utilisons le plus souvent sont les "Série Bleue" et "TOP25", toutes deux à l’échelle 1/25 000.
La "Série Bleue" est faite en projection Lambert et couvre environ 13x20=260km² et possèdent 4 couleurs :

  • Vert pour la végétation : bois, broussailles, vergers, vignes, haies.
  • Bleu pour l’hydrographie , c’est à dire la représentation des eaux : cours d’eau, mer, lacs, sources...
  • L’orangé pour les routes principales et l’orographie, c’est à dire l’expression cartographique du relief qui découle des lois de la géomorphologie (courbes de niveau par exemple)
  • Noir pour la planimétrie (agglomérations, bâtiments isolés, limites administratives, toponymie (=noms de lieux), numéro des routes, altitude)
    Les cartes TOP25 sont constituées des feuilles de "Série Bleue" complétées par des renseignements touristiques, itinéraires de randonnées, refuges... Les TOP25 possèdent 6 couleurs, les 4 précédemment citées ainsi que :
  • Rouge pour l’activité touristique terrestre : sentiers de randonnée, refuges, gîtes...
  • Bleu marine pour l’activité touristique tournée vers les activités nautiques ou la neige : piscine, zones de ski de fond…
  • Le jaune est utilisé en teinte de surcharge des routes secondaires.

    Rappel : l’échelle d’une carte est calculée par : 1/E=P/T Avec E l’échelle, P la distance sur la carte et T la distance réelle sur le terrain. (lors du calcul, les trois éléments E, P et T doivent être mis dans la même unité)


Exactitude

Une carte doit posséder plusieurs qualités, elle doit être :

  • fidèle, c’est à dire représenter le terrain sous oubli ni erreur
  • une carte n’étant qu’en 2D, il est donc parfois difficile de réussir à y visualiser le relief, d’où l’utilisation de conventions (courbes de niveau) ou d’artifices (estompage)
  • exacte mais il faut bien garder en tête que ce n’est qu’une image conventionnelle qui ne peut être scrupuleusement semblable au terrain donc son exactitude est à la fois positionnelle et relationnelle.

    Alors que l’exactitude positionnelle correspond aux centres des signes conventionnels situés à leur place exactes par rapport au quadrillage de référence, l’exactitude relationnelle tient essentiellement compte de la disposition relative des phénomènes les uns par rapport aux autres. Plus l’échelle diminue, plus l’exactitude relationnelle prédomine du fait de l’encombrement des signes conventionnels, ce qui amène inévitablement à un décalage planimétrique pouvant dépasser le millimètre lorsqu’il y a accumulation. Pour une carte de base au 1/25 000, l’erreur sur l’altitude d’un point interpolé entre deux courbes de niveau est sensiblement égale au tiers de l’équidistance.
    La précision d’un point est donc fonction du système de projection, des données topographiques, de la rédaction cartographique et surtout de l’état des tirages.


Mesures planimétriques



Coordonnées géographiques





Pour calculer les coordonnées de M, on fait donc :
Longitude M = 4,00+(0.10xc)/a
(0.10 = 4.10-4.00 et c et a exprimés en millimètres)

Latitude M = 54.10+(0.10xd)/b
(0.10 = 54.20-54.10 et d et b exprimés en millimètres)



Coordonnées Lambert :

(représentées par croisillons et amorces en noir sur la carte)





Les coordonnées de M sont :
E = 864 km + ΔE
N = 1125 km + ΔN
De même pour Lambert II étendu (chiffré en bleu sur la carte)


Gisement






Le nord géographique correspond au pôle nord, qui est l’un des deux points par lesquels passe l’axe de rotation de la Terre. Il correspond aussi à l’un des deux points où se rejoignent les méridiens. Il correspond au haut des cartes IGN.

Le nord magnétique correspond à l’un des deux points par lesquels passe l’axe du champ magnétique terrestre. Il se déplace au cors du temps à une vitesse de 60km par an environ. Il est indiqué par la boussole.

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
128 hier
294164 depuis le début
19 visiteurs actuellement connectés