Participation du GSAM au pompage du Puits Emissif de La Doye - Loray - DOUBS

dimanche 11 décembre 2011
par  Claude
popularité : 24%

Le Puits de La Doye

Appelé aussi Puits de la Rèverotte, Doye de la Rèverotte

LORAY
914,85 x 250,05 x 585


Cet article est issu du rapport de pompage du 10/06/2000 :
ETUDE HYDROGEOLOGIQUE
PUITS DE LA DOYE
Commune de LORAY
Vallée de la REVEROTTE


Auteurs : Alain GAUTHIER, Jean Marie FROSSARD, Pascal REILE


Intervenants au pompage :

Alain GAUTHIER : Fédération de pêche du Doubs
Jean Marie FROSSARD : Coordinateur du Centre Technique spéléo
Claude PARIS : Spéléo club Mandeure
Serge et Eric HEIDET : Spéléo club belfortain

Objectif du pompage :

Cet essai de pompage a pour objectif de définir les capacités de cet aquifère à recharger la rivière superficielle de la Rèverotte.
Si l’aquifère est important, il serait possible d’alimenter en eau le cours de la Rèverotte pendant les périodes d’étiage et de limiter l’impact sur la faune piscicole.

Déroulement du pompage :

Vue générale sur le chantier ...

Mise en place de l’installation de pompage en fond de puits ...

Pompage en cours avec 2 pompes de 140 m3/h + 80 m3/h. On peut remarquer la couleur caractéristique de la fluorescéine autour de Serge, qui prouve qu’une partie des eaux pompées revient ici ...

Coloration des eaux pompées en aval du Puits de la Doye ...

L’interstrate amont impénétrable et encombré de galets et cailloux en direction de AVOUDREY. Hauteur 15 à 20 cm ...

L’autre interstrate amont impénétrable sous la combe argileuse en direction de LORAY. Hauteur 10 à 15 cm ...

Résultat du pompage :

La mesure effectuée en sortie de pompe dans le cours de la Rèverotte par jaugeage au moulinet sur canne est de 170 m3/h.
La perte de charge est estimée à environ 40 m3/h
Le volume pompé est de 723 m3.
La recharge est faible et estimée à 6 l/seconde.
La coloration à la fluorescéine réalisé dans le cours aval de la Rèverotte réapparaît dans le Puits de la Doye par un parcours souterrain inverse en 25 minutes.

Les perspectives de recharger artificiellement le cours de la Rèverotte sont donc très limitées.

Description

La cavité est constituée d’un entonnoir argileux, suivi d’un puits en diaclase se vidant plus ou moins en période de sécheresse. Par temps de pluie, il débite un ruisseau assez important et fonctionne comme un puits vauclusien. A la base du puits, départ de galeries impénétrables. Sa profondeur est d’environ 14 m.
Une coloration a prouvé la liaison de ce regard noyé avec la source des Trois Pucelles à Laval-Le-Prieuré.


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

42 aujourd'hui
123 hier
294835 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés