Participation GSAM au pompage CDS25 de Baumerousse

mercredi 25 novembre 2015
par  Olivier
popularité : 21%

"Je suis passé à la source de Baumerousse aujourd’hui et je n’ai jamais vu le niveau aussi bas. La galerie parait même pratiquement désamorcée avec un peu d’air qui arrive. En 2011 nous avions exploré environ 100 m de galeries. Christophe Raguin avait forcé une étroiture qui donnait sur une galerie plus vaste qu’il a parcouru sur quelques dizaines de mètres avec un arrêt qui mérite d’être revu. Un courant d’air était sensible et l’étroiture semble facile à élargir au marteau. Il ne s’agit pas d’un réseau majeur, mais il sort énormément d’eau en crue. Des cavités fossiles importantes ont été explorées dans la carrière de la Cude, située à plus d’un kilomètre. Même si pour le moment les galeries explorées sont plutôt du genre interstrate bas, rien n’empêche d’envisager l’existence d’un réseau fossile plus important. Il s’agit d’une occasion exceptionnelle et ça serait bien d’en profiter. On pourrait faire ça le 11 novembre 2015. Je pense que l’on pourrait vider la galerie très rapidement avec la petite pompe du CDS..." nous écrit Denis MOTTE le dimanche 8 novembre au soir


Les grandes aventures commencent souvent par des impulsions personnelles et celles de Denis ne nous a pas déçue !


Le 11 novembre, deux pompes sont mises en place : 20m3/h et 40m3/h ; Avec la perte de charge, Claude Gauthier estime à environ 50 m3/h. Le niveau baisse sensiblement ...



Le 11 novembre = Evolution du niveau de descente en cm dans le temps ...


Il n’en faut pas plus pour se motiver à renouveler et à poursuivre l’opération sur le week-end qui suit, rendez-vous est pris ...


Les pompes 20 m2/h et 40m2/h du GCPM soigneusement préparées par Christophe Raguin sont mises en place dès le vendredi soir. La moto-pompe de 60 m3/h apportée par Thomas en complément doublera temporairement le débit durant la soirée.



Puis s’en suit un ballet où durant toute la nuit les spéléos sur place se relayeront pour surveiller la bonne immersion des pompes et le niveau d’essence du groupe électrogène.








Démarrage des pompes et organisation de la surveillance de nuit.






Petit déjeuner au frais de la falaise.



En fin de matinée, le passage est quasiment "ouvert". Mais apéro & barbecue obligent, les premiers explorateurs s’engageront vers 13h00.


Qu’il est délicieux le "temps spéléo", ce temps basé sur l’Expérience (le précédent pompage CDS au eu lieu en 2011, lui même basé sur les pompages clubs GSCB précédents ...) ; un temps humble de la patience, de la compréhension et de l’apprentissage.





Enfin ça passe !


Après quelques mètres de ramping aquatique, nous franchissons un petit barrage formé par des gours, pour atteindre une diaclase : dingue on se tient debout !

Nous trouvons les restes de traces de pas laissés par Christophe en 2011. Le reste de l’exploration est vierge ; jamais la main de l’homme n’y a posé son pied !

Ce sont Thomas & Jean-Baptiste de l’ASDC qui iront les plus loin : arrêt sur siphon






Passage en étroiture et photos d’ambiance ...


La topographie levée en 2011 sera complétée avec les mètres de premières réalisés grâce à ce nouveau pompage. Le développement topographié atteint 110 mètres.





Le coin des glaiseux ...


Au final, un week-end dans une superbe ambiance, du soleil & de la première ! Les objectifs sont donc atteints avec finalement assez peu de moyens mis en œuvre.

Et tous les espoirs restent permis derrière le siphon !

Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

37 aujourd'hui
125 hier
285978 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés