Trou aux Chiens à Arcey

dimanche 4 septembre 2011
par  Claude, Olivier
popularité : 9%

Carte interactive (clic = déplacement / Molette = zoom) :



Trou aux chiens

Arcey
924,286 x 289,624 x 377

Temps lourd ce samedi 3 septembre 2011, pareil à un gros kit de cordes imbibées d’eau. Le GSAM, fort d’un effectif présent impressionnant pour cette rentrée 2011 (Claude, Christian Gu., Jean-Paul, Mickaël, Patrice, Arnaud, Cécile, Adrien, Olivier), décide de se rafraîchir au trou aux Chiens.




Le plein de membres GSAM pour cette rentrée 2011 !,




Diverses écoles pour la descente du petit puits d’accès :
de l’équipement complet avec la néoprène à la version légère en short !
,




Ce qui ont choisis la stratégie légère, compléteront leur équipement à la base du puits dans une jolie salle d’effondrement.

Et la visite de la rivière souterraine débute par l’amont. Le passage des voûtes mouillantes est toujours impressionnant.


Quand il faut y aller, ...


Mais Adrien, encouragé et conseillé par Claude, donne le "La" en coupant l’herbe sous le pied de ses détracteurs affirmant sa phobie de l’eau et passe sans (presque) soucis. Relent de fierté oblige, Olivier est bien obligé de suivre... A trois centimètres prêt ce serait encore plus technique qui disait ... mieux vaut ne pas y penser !

Claude, Mickael, Patrice et Arnaud, beaucoup plus à l’aise sont comme des "niphargus dans leur aquifère".


Passage sur le dos ou sur le coté avec une oreille sous l’eau, à chacun sa technique ...

Adrien râle au retour et lance " C’est vraiment tout ce que je n’aime pas ... " ; ce qui est plutôt bon signe finalement. Et s’il commençait à "aimer" l’eau ...


La solitude du spéléo aquaphobe dans une voûte basse ...

Les bancs d’argile de part et d’autres de la parois donnent une indication sur la hauteur à laquelle le niveau de l’eau monte.... Cécile, stupéfaite, en reste baba et bloquée dans la boue collante dont les bottes sont comme pétrifiées...



La visite se poursuit par l’aval jusqu’au siphon ou d’émérites plongeurs ont tenté leur chance avec une visibilité quasi nulle.


Description

Au sud de la carrière, dans un bosquet, deux puits contigus de 10 m permettent de prendre pied dans une salle au sol incliné. En bas de la pente, une étroiture désobstruée par le CTS, mène à l’amont de la Sapoi souterraine. Il faut descendre une pente très argileuse pour prendre pied dans le lit de la rivière. La galerie fait de 5 à 10 mètres de largeur avec de grande banquette d’argile de décantation, la hauteur varie de 3 à 6 mètres. La galerie part plein nord sur environ 160 mètres jusqu’au siphon 4, qui se transforme en voûte basse de 20 mètres à l’étiage. 100 mètres plus loin, une grande salle (environ 40 x 35 m pour 15 m de hauteur) est traversée. La galerie continue encore sur 60 mètres jusqu’au siphon 4.
Il est possible, par une deuxième étroiture, de descendre dans l’aval de la rivière et de parcourir environ 130 mètre jusqu"au siphon 6.


Le réseau de laBaume de Gonvillars, avec la perte de la Sapoie et le [Creux aux Chiens qui lui sont rattachés, est aujourd’hui un des plus importants réseaux karstique de Haute-Saône et du Doubs.


A noter que le GSAM a réalisé une opération de nettoyage en 1998 au Trou aux Chiens. lire l’article.


Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

17 aujourd'hui
125 hier
285958 depuis le début
15 visiteurs actuellement connectés