Le Creux Serré - CHAMESOL - DOUBS

dimanche 23 octobre 2011
par  Olivier
popularité : 7%

Carte interactive (clic = déplacement / Molette = zoom) :


Le Creux Serré

Chamesol
940,10 X 272,08 X 800


C’est le genre d’article qui aurait pu aussi bien figurer dans la rubrique "formation", avec l’option : "en configuration réelle" ou dans la rubrique "désobstruction" au temps des travaux (mais les auteurs n’ont pas dit leurs derniers mots ...). Finalement, le Creux Serré est un gouffre modeste mais qui mérite néanmoins de figurer parmi les grandes classiques du Doubs. C’est beau, c’est sec, c’est blanc !



Un groupe motivé avec en arrière plan les prémisses de couleurs automnales. Tiens un joli casque bleu et un gars en fluo ...



Est-ce l’insistance d’Adrien à retourner vers ses anciens amours souterrains de jeunesse ou le côté pédagogique de la cavité ? Dans tous les cas, les membres GSAM se sont donnés rendez-vous au Creux Serré ce doux samedi 22 octobre 2011 après-midi.




L’entrée en forme d’entonnoir.



Deux "petits nouveaux" sont à entrainer avant le WE classiques prévus les 5-6 novembre vers le secteur de Crouzet-Migette, à savoir :
- Lydia, mais elle a déjà cela dans le sang du coté paternel, mêle, mêle ... !
- Et Bertrand, curieux des sons et des découvertes qui leur font écho





Des stagiaires très assidus ...





Le mouvement perpétuel revu et corrigé ; on commence par descendre, puis il faut remonter ..



Ces premiers, encadrés par Claude et Jean-Paul, descendent et rermontent le premier puits entrecoupé d’un seul fractio. Le puits ne fait qu’une dizaine de mètre mais après 10 va-et-vient, on l’a notre puits de 100 m ! Les initiés qui jusqu’à présent pensait que le crawl n’était réservé qu’à la natation terminent par admettre que la manipulation du croll n’a plus de secret pour eux ! Examen réussi pour tous les 2 donc !




Adrien, très concentré telle une "religieuse", équipera en un "éclair" façon pâtissier. Et c’est pas du gâteau.
Un poil râleur, mais c’est une bonne "pâte" finalement ...




Quant à Adrien, conseillé par Olivier plus doué en théorie qu’en technique finalement en profite pour parfaire ses notions d’équipement et équipe une seconde voie plus aérienne. On ne notera même pas ici un spit quelque peu ressortissant, ce n’est pas de notre ressort, et Adrien a la bonne détente...


La suite de la sortie se poursuit par la visite de la jolie cavité. Faute de cordes d’assurance (on a déjà tout "bouffé", les puits de 100 m c’est dingue !), nous n’irons pas jusqu’à l’escalade terminale accédant à la plus belle salle ; ce sera une prochaine fois et avec des flashs en état de marche.




Inscriptions centenaires, au crayon de papier sur la calcite. L’oeuvre de soldats, probablement en poste au fort du Lomont.
Pour plus de détails, voir l’article de Claude publié dans notre bulletin Escarpolette N°9 p.77 à 80




Puis nostalgiques, on jette un coup d’oeil aux travaux très autoroutiers à la base du premier puits. Sans doute un clin d’oeil à la sortie nocturne qui suivra ...

Découvrez d’autres classiques spéléo du Doubs en cliquant sur la carte :


Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

37 aujourd'hui
125 hier
285978 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés