Expé GSAM Lot 2016

dimanche 22 mai 2016
par  Olivier
popularité : 11%







Sommaire :

Sommaire :

-  Préambule :
- Samedi 30 avril 2016 : départs au pluriel et arrivée au singulier
-  Dimanche 1er mai 2016 = Pech Merle, Igue Olivier et Saint-Cyrq Lapajoie
- Lundi 2 mai 2016 = temps et rivière suspendus à Planagrèze
-  Mardi 3 mai 2016 = Bonne note à L’Igue de Saint-Sol
-  Mercredi 4 mai 2016 : Accès aux galeries des Vitarelles via le Puits du Brêt
- Jeudi 5 mai 2016 = Canoë sous les Drapeaux Noires avant la soirée de gala
-  Vendredi 6 mai 2016 : Canyons dépucellés
-  Samedi 7 mai 2016 : voilà, c’est fini ….



Préambule :

Un élément peu commun dans l’organisation de la semaine touristico-spéléo annuelle du GSAM : la destination fut choisie quasiment une année avant le départ et le gite réservé et négocié près de sept mois à l’avance ! C’est dire si le GSAM était motivé pour partir dans le Lot et explorer les Igues (dénominations des gouffres là-bas !) et les zags !


Les mandubiens à la sortie de la Grotte de Pech Merle

Remerciement particulier à Steph G. des Nyctalos, qui nous conseillera sur les cavités incontournables du coin, nous prêtera cartes IGN-topos et nous fera profiter d’une enfile pour accéder aux galeries des Vitarelles ! Remerciement aussi au sympathique Nadir L. du CDS46 qui nous permettra d’accéder au puits du Brêt.


Samedi 30 avril 2016 : départs au pluriel et arrivée au singulier

Trois équipes pour un seul voyage. La première, composée de Claude, Alex, Patrick B, Arnaud, Cracus, Olivier et Cécile, prend place dans un bien beau fourgon « sponsorisé » et coloré pour un départ vers 6h30 de Voujeaucourt. Evidemment, il ne faut pas oublier son matos, ni ses bottes !!! Certains en feront l’amère expérience ! La seconde équipe, avec Mickael et David, partira en voiture vers 9h00 de Montbéliard. Et c’est maintenant une tradition, le duo Jean Paul et Patrick décolle de l’Oise à 8h10.

Sur la route, tous les temps s’enchainent : vent, pluie, grêle, brouillard … et même neige ! Au final, les trois équipes se rejoignent à Fontanes de Causse, chose surprenante, quasiment à la même heure malgré les décalages des heures de départ, c’est dingue !!! Pour Cracus et Patrick B . , c’est une première au parfum initiatique ! Car vivre une semaine touristico-spéléo GSAM, c’est toute une aventure !


Un véhicule coloré !

L’accueil au spacieux gite de caractère avec un pot de confiture de noix et surtout une bonne bouteille de rosé est de bon augure ! Nous y apposons notre touche GSAM en fixant au mur le décapsuleur géant offert par Virginie, sans doute une façon à elle de voyager avec nous par procuration. Quelques courses (faut pas oublier un cabas rempli à la caisse du supermarché, ça aide … !), quelques parties de billards, et il est temps de passer à l’apéro et enfin au repas ! Pour cette première soirée, les cuisiniers s’en donnent à cœur joie et nous régalent d’un menu plein de sucres lents, pâte carbornara histoire de prendre des forces pour le lendemain …


Dimanche 1er mai 2016 = Pech Merle, Igue Olivier et Saint-Cyrq Lapajoie

Pas de défilé, ni de bouquet de muguet pour un premier mai … Mais une visite dans une grotte mythique : la Grotte du Pech Merle à Cabrerets, où nous pouvons admirer des peintures et gravures pariétales vielles de 29 000 ans !!!

Puis direction l’Igue Olivier. Avec le prénom du nouveau président, même Jean Paul descend. Deux grottes dans une même journée c’est pas mal pour une reprise ! Les automatismes sont un peu grippés mais produit du terroir oblige, il reste pendu comme une bonne saucisse de Montbéliard à l’aller et au retour ! Petite journée pour commencer la semaine, gouffre qualifié de facile mais joli ! On ne pourra pas néanmoins échapper à un passage humide qui trempera les sous-combis, pour une première journée, c’est ballot ! Important décalage entre les premiers sortis et les derniers. Il faut dire que l’on a rarement vu cela au club mais sortir le réchaud et faire un café à – 20 m de l’entrée, c’est fort (fort de café, bien sûr !) !




Visite du charmant bourg de Saint-Cirq Lapopie, un village médiéval classé qui compte 13 monuments historiques. C’est l’un des plus beaux villages de France. Accroché sur une falaise à 100 mètres au-dessus du Lot, Saint-Cirq Lapopie constitue l’un des sites majeurs de la vallée du Lot. Retour au gite, un barbecue s’impose, y’a de la braise et la palette du voisin ne fera pas long feu !


Lundi 2 mai 2016 = temps et rivière suspendus à Planagrèze

Un gouffre d’anthologie au programme = L’igue de Planagrèze Tandis qu’une équipe s’occupe du ravitaillement (c’est que ça mange, 11 personnes !!!), une seconde troupe équipe l’igue de Planagrèze. L’équipement se fait tout en finesse et « light » (à tel point que , seuls deux mousquetons sont vissés !). Du coup les autres ont le temps de prendre une petite collation histoire de prendre des forces et se motiver.

Pinaillage en surface pour certain, qui trouve milles excuses pour repousser l’instant fatidique de la descente : visite du dolmen à proximité, gouffre trop sombre, eau trop humide … Finalement tout le monde descend, sauf Jean-Paul qui préféra une randonnée pédestre. Il faut dire que la veille il a fait deux cavités !!! Plusieurs écoles s’affrontent = descente en néopène, descente en sous-combi et néo dans le kit, descente en sous-combi et sans néo ... A -113 mètres, changement dans les vestiaires pour enfiler une néo (le cas échéant !) ainsi que les bouée-cubi pour partir faire un peu de natation dans la rivière suspendue au profil caractéristique d’une conduite forcée. L’équipement étant en double, deux déséquipements simultanés : l’une version emmelage de cordes, et l’autre version panique ; il faut dire qu’un mousqueton est impossible à ouvrir et il faut alors couper la corde ! S’agit pas de se tromper de corde !!!


Profil souterrain et ligne de niveau



Une première : la bouée-cubi



Mardi 3 mai 2016 = Bonne note à L’Igue de Saint-Sol

Direction Lacave, à proximité de la grotte touristique, pour aller faire un petit tour à Saint Sol. Après avoir trouvé le trou, ramassage de ce que l’on croit être des asperges sauvages (mais qui s’avèrent être des .. ??) et découverte d’une morille !



Une morille en bordure de chemin d’accès, un bon présage !


Equipement en double par Cracus et David, puis visite tranquille à pied de ce gouffre au sol glissant somme toute assez facile mais qui compte quand même quelques petites touches insolites. Entre le musée de glaise et ses innombrables et surprenantes sculptures, le vélo made in jura et la table en pierre, toute l’équipe s’éparpille en s’amusant.



Quelques coups de pédales et on arrive aux villages de pierres !




Un musée insolite souterrain !
En sortant, Arnaud montre des signes de fatigue extrêmes : même assoiffé à la sortie du gouffre, il n’arrive plus à ouvrir sa canette. Dans sa grande bonté et surtout sa grande expérience, Jean-Paul lui vient à son secours et lui ouvre sans même la boire !

Après un petit tour à Rocamadour où le Breton sème le trouble à l’office de tourisme en demandant à savoir la vérité sur le prétendu pillage de Saint Sol au profit de la grotte de Lacave, direction Issendolus. Arrivés sur place, nous rencontrons Nadir, un ami de Steph Guignard, qui nous prête la clé du Puits du Brêt (Vitarelles) et nous donne quelques infos utiles.

En soirée, Saint-Sol a donné le La. Le karaoké n’a pas connu l’entrain de l’année précédente. Mais les chansons anarchiques ont bénéficié d’un regain d’intérêt. Des valeurs sûres restent indémodables néanmoins, et une partie des soirées est consacrée à la dégustation de liqueurs aux divers gouts fruités.


Mercredi 4 mai 2016 : Accès aux galeries des Vitarelles via le Puits du Brêt

Repérage de l’entrée du Puits du Bret suivant les études savantes réalisées par Arnaud. Le terrain du CDS 46 est rapidement trouvé avec la maçonnerie du départ du puits.


Un réalésage à 120 cm du forage initialement de 44 cm de diamètre


Retour au véhicule, et c’est Arnaud, (en néoprène), déjà fin prêt, qui s’élance pour l’équipement, suivi de près par Cécile. Même le Président est rapidement habillé. Le groupe se sépare en deux équipes, une part équiper la partie active tandis que l’autre explore le fossile.


De jolies concrétions pour clôturer le ramping dasn le fossile

Côté actif, les cordes sont très très glissssantes, ce qui fera de grosses frayeurs à certains qui après quelques cris et être restés pendus comme une saucisse de Montbéliard, ils remonteront. Encore aujourd’hui, il cherche un alibi pour ce refus … Les autres continueront et s’en suit une descente très glaiseuse qui débouche dans un beau plein vide et un diamètre de salle impressionnant. Après un sauvetage d’Arnaud, coincé dans la falaise de glaise, direction la rivière (Réseau de l’Ouysse souterraine) où la puissance du courant est phénoménale. Mieux vaut ne pas se laisser emporter !



Un débit impressionnant

Sortie sous le soleil et sans les bières (oubliées au gîte) et rencontre avec nos amis les chats qui adoptent Arnaud en urinant sur ses affaires ! Retour au gîte où des invités nous attendent pour la soirée !


Jeudi 5 mai 2016 = Canoë sous les Drapeaux Noires avant la soirée de gala …

Aujourd’hui, deux groupes en surface pour un seul en spéléo.
Alex, Cracus, Mickael et Patrick B. iront à l’Igue du Drapeau et à l’Igue Noire.


Direction le canoé pour Olivier, Arnaud, Claude, David, Patrick M et Cécile ainsi que pour Jean-Paul qui préfère marcher dans le secteur. Certains sont joueurs et passeront la journée plus dans l’eau que sur l’eau voir même pour certains, dans les arbres …

Après plusieurs chavirages en règles, batailles d’eau en tout genre et perte de la corde GSAM emportée par le courant … tout le monde arrive à bon port. Au final, on fait du canoë, c’était coule …






Visite du musée de l’insolite, avec un c..servateur tout aussi original ! Igue de Diane (Drapeau) pour Alex, Mickaël D, Cracus & Patrick B. Igue Noire pour Patrick B, Mickaël D, avec retour à point d’heure (breton cheveux coincés dans le descendeur). Les cheveux longs ne riment pas toujours avec les idées courtes.

Visite de la bergerie de la propriétaire de notre gite (y’a pas de bêêêê !!!!!!!!!!!!) pour tout le monde sauf pour les participants à l’Igue Noire. Repas de gala aux parfums locaux : confits de canards et pommes sarladaises !!! Et révision des nœuds de manière ludique pour les nocturnes.


Vendredi 6 mai 2016 : Canyons dépucellés

Direction le marché (à touristes !) de Gramat pour les dernières emplettes des spécialités locales. Un saltimbanque démasquera notre mascotte bretonne qui se révélera plus parisien que celtique. Tonnerre de Brest !!! Deux équipes : canyon (David et Arnaud) et Pucelle (Olivier, Claude, Cracus, Alex, Patrick M, Patrick B, Cécile, Mickaël D, Jean-Paul). Il est notoire que ça touille pas mal au canyon de Latouille Lentillac et à la cascade d’Autoire !



Le canyon de Latouille Lentillac



Le gouffre du Saut de La Pucelle tiendra toutes ses promesses : un beau porche d’entrée, un lit empierré, des vasques profondes, des cascades humides, des galeries sombres et peu concrétionnées, des dalles glissantes et des marmites de géant ! Les plus téméraires, Cécile & Patrick M., exploreront quasiment jusqu’à la « grève des pas perdus ». Mais il y a un prix à payer pour sortir de la Pucelle, une sorte de laisser de passage au gout amer … A la dernière expé GSAM dans le Lot de 2001, Patrick M. y avait laissé sa poignée. Cette fois-ci, la rançon a augmenté : Claude y léguera son appareil photo étanche et Cécile sa clé de 13 … Sous ses courants d’air innocents, la Pucelle ne serait-elle pas finalement, qu’une vulgaire s…… ???



Cécile et Patrick M. après 9 heures passées dans la rivière fraiche de La Pucelle.




Samedi 7 mai 2016 : voilà, c’est fini ….

Malgré la surface de la demeure, le nettoyage du gite est vite soldé ! Et après les règlements d’usage, nous décollons vers 9h30 après une dernière photo de groupe devant le gite.

Beaucoup de vent pour le retour. Arrivé en Franche-Comté, l’herbe semble plus verte. Le nettoyage du partner est vite torché. Et il est déjà temps de penser à la prochaine destination qui marquera la 30ème campagne spéléo-touristique GSAM … Un anniversaire plein de promesses indéniablement à ne pas louper !




Le groupe devant le gite, charmante bâtisse typique du Lot avec son pigeonnier







Cette semaine est la 29ème campagne touristico-spélo GSAM. Pour connaître les autres cliquer ici.

Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

17 aujourd'hui
125 hier
285958 depuis le début
15 visiteurs actuellement connectés