Restauration du donjon du château de Montjoie-Le-Château

lundi 8 novembre 2010
par  Claude
popularité : 22%

Historique

Un imposant château-fort se dressait autrefois sur l’une des collines de Montjoie-le-Château. Il fut construit sûrement au XIIIe siècle et agrandi plus tard. Il succomba près de 400 ans plus tard à la suite d’un siège de plus de trois semaines pendant la guerre de Trente Ans .

État du donjon après les travaux

Ce siège opposa les hommes de Jean Georges de Montjoie, fervents défenseurs du château, aux hommes du Comte de Rhin Otto-Louis, général des Suédois. Une première sommation du général Suédois fut refusée par M. de Montjoie. Toutes les tentatives d’approche des suédois furent vouées à l’échec. La garnison du château se rendit, à court de munitions, après qu’une brèche fut pratiquée dans le mur d’enceinte du château à la suite d’un long pilonnage. Le siège se termina en 1635 après trois longues semaines de bataille. La garnison fut constituée prisonnière et le château incendié. Il ne reste aujourd’hui que le donjon ruiné et la chapelle castrale, reconstruite en 1736.
Sources : informations tirées d’un article du magazine "Au Clos Du Doubs"

Travaux

La façade Est du donjon est construit au dessus d’un précipice vertigineux. Les maçons, qui ont participé à la restauration des autres murs, ont refusés d’ installer leurs échafaudage de ce coté ...
C’est pourquoi, en 1992, l’association de sauvegarde du château de Montjoie par l’intermédiaire de Christophe SILVANT qui faisait partie à la fois de l’association de sauvegarde et du GSAM nous a proposé le projet.
Le chantier consiste a consolider le haut du mur situé à l’est : arracher la végétation, nettoyer et combler au mortier les anfractuosités pour limiter les infiltrations d’eau.

un chantier très aérien ...

L’association réalise le mortier au niveau du village, achemine les seaux de mortier au moyen d’un câble et de poulies tractées par un moteur jusqu’au pied du donjon. Ensuite les seaux sont montés par des échelles dans la partie haute du donjon, puis descendus au niveau des spéléo-maçons voltigeurs au moyen de cordes ...
Pendus sur des cordes amarrées aux parties restaurées des murs, les spéléos prennent le mortier dans les seaux et le projettent dans les trous du murs. Cela peut paraître simple, mais sans vraiment de point d’appui au niveau des pieds, l’exercice n’est pas aisé.

Le chantier a duré la journée et c’est achevé par manque de mortier !

La presse locale a couvert l’opération :

Poème par Philippe Vergon

Stéphanie, Christian, Claude, Christophe, Philippe : cinq spéléos
Se sont retrouvés, un samedi à Montjoie-le-Château
Pour en consolider le donjon, heureusement il faisait beau
Le nettoyage et le crépissage ne furent pas de tout repos
Au casse-croûte, le Cote du Rhône coula à flot
Et quand arrivèrent les journalistes, au plus fort des travaux
Il fallait voir comment ces hardis maçons maniaient les seaux
La technique utilisée est bien visible sur la photo
Hélas les opérations furent arrêtées par manque de chaux
Nos voltigeurs avaient déjà fait pas mal de boulot
Mission accomplie, ils regagnèrent leurs pénates pour un bon dodo
Vivent les spéléos !


Commentaires  forum ferme

Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 20 septembre 2017

Publication

621 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
125 hier
286188 depuis le début
21 visiteurs actuellement connectés