Aven du Petit Renard à Mobylette - SAINT-VALLIER - 06

mardi 1er mai 2018
par  Claude
popularité : 4%

Le second jour de notre expé 2018, afin de réduire le nombre de visiteurs et de gagner du temps, il est décidé de faire 2 groupes.
Le groupe 1 équipera l’aven du Petit Renard à Mobylette. Nous n’avons pas eu d’explication sur le nom original de ce gouffre mais il donne envie d’aller voir ...
Le groupe 2 équipera l’aven de l’Air Chaud.
Le lendemain ce sera changement de groupe et déséquipement.
Comme les deux cavités sont assez proches l’une de l’autre, un seul véhicule peut faire l’affaire.



L’entrée du Renard à Mobylette ...

La marche d’approche est optimisée. Depuis le grand parking en bord de route, il suffit de traverser la route et suivre un sentier d’au moins 50 m pour trouver l’entrée. Celle-ci est munie d’une porte.
La première équipe composée de Mickael, Jean-Yves, Cécile et David équipe la première verticale de 68 m, puis après un passage étroit continue par un P12 suivi d’un ressaut de 2 m sélectif ...
Mickael équipera également le P26, mais ne sera pas suivi. En plus de l’étroiture, ça mouille pas mal.


Une étroiture sélective ...

Comme il a beaucoup plus la semaine avant, tous les puits sont arrosés. Il est difficile au palier de trouver un coin à l’abri, mais c’est bien concrétionné ! C’est même très joli avec des excentriques, des chou-fleur, des gours, ...


Une variété de chou-fleur ...



Même des excentriques ...



Jolies concrétions ...

Le lendemain, l’équipe 2 composée de Virginie, Claude, Pierre, Olivier et Patrick se préparent pour la visite. Un frottement est signalé dans le grand puits, un kit a été mis en place pour limiter l’usure de la corde.
Claude, suivi de Virginie et Pierre, descendent. Arrivé au dessus du puits de 51 m, Patrick remarque qu’un spit s’est arraché ... Pas d’affolement, il en reste 2. Olivier, qui suivait, ressort pour aller chercher une sangle dans le véhicule. C’est au cours de cette manœuvre que la découverte d’un amarrage dévissé est faite au départ du puits !! Du coup, Olivier tout retourné, restera sur le plancher des vaches ...

Les premiers descendus trouvent le temps long sans trop savoir ce qui se passe et en profitent pour faire des photos.
Patrick arrive à tout remettre en place et fini par descendre.
Pierre ira récupérer la corde du dernier puits et tout le monde remonte sans problème.
Arrivé au gite, une inspection des amarrages permettra de trouver une explication au dévissage inopiné : une vis particulièrement usagée !


Une vis usagée ...


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 9 août 2018

Publication

667 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
21 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
170 hier
336955 depuis le début
61 visiteurs actuellement connectés